Territoires de proximité : C'est quoi ?

De LocalVox_Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Repères préalables[modifier]

Cf les liens ci-dessous pour situer le sujet:

  • Le Local et la Proximité : Territoire géophysique ou / et Territoire numérique ?:
    • Le Local est un territoire de proximité constitué notamment de multiples lieux d’interconnexion humaine, physique, visuelle ou numérique, éphémère ou pérenne et d’intensité plus ou moins grande.
    • Lieux / Non Lieux : « Si un lieu peut se définir comme identitaire, relationnel et historique, un espace qui ne peut se définir ni comme identitaire, ni comme relationnel, ni comme historique définira un non-lieu » - Non-Lieux, Introduction à une anthropologie de la surmodernité- Marc AUGÉ
    • « Penser les lieux et les liens » : « travailler sur la technique et le temps, plutôt partir de la mémoire et du lieu… Pour produire du courage, il faut des lieux encourageants, des communautés encourageantes… Il faut réinvestir les territoires inoccupés et mettre les lieux en réseau. » - Bernard STIEGLER.
    • Le Ré-enchantement du Territoire (Le territoire dans les sillages de la complexité ) - Michel ROUX :
      • « Habiter le territoire est un art subtil, une religion au sens premier de ce qui relie, qui demande de donner du sens aux gestes les plus profanes. »
      • «La faculté pour chacun de pouvoir donner du sens aux gestes familiers qui composent la partition de l’expérience quotidienne, ici et maintenant, constitue la plus sûre des garanties de maintenir un espace harmonieux. »
      • Le territoire n’existe pas « en soi », mais « par soi » et « pour soi ».
  • Local, Proximité : entre Attention et Intention… l’enjeu du Premier Mètre :
    • Valeur du Local, Proximité = Créer de la Rareté
    • Faut-il alors déployer à tout-va des pratiques de marketing territorial pouvant contribuer à la confusion et à l’excès d’informations… ; ou se concentrer sur ce qui peut faire différence : l’exemplarité du Premier Mètre dans le vécu des habitants et usagers.
    • Repères à débattre  : Le Local, La Proximité n’ont pas besoin de se « démontrer » tous azimuts entraînant confusion, saturation. Pour être reconnu, faut-il vivre caché ou pour le moins dévoiler ses richesses avec parcimonie ? Pas facile… chaque territoire géographique se croyant le centre du monde ou pour le moins de la France. Comme le dit Cédric lecteur de LocalVox.info : « Aller vers l’incarnation des idées est toujours un plus. Si votre réseau vous offre d’interpeller, il offrira peut être de déclencher l’envie de faire avec. » Là où l’Attention, rejoint l’Intention . Pour les territoires et communautés numériques de proximité, la question est plutôt la reconnaissance d’intérêt et d’usages par l’internaute. La rareté se déplacant alors de l’offre vers la demande.
    • Pour une action collective « du premier mètre » : il faut « passer du consommateur attentif au collaborateur attentionné ».

mais aussi …

et encore

  • Les territoires du commun - Entretien avec Alberto Magnaghi :
    • Nous « Territorialistes » considérons le territoire comme un milieu : précisément un milieu vivant dans lequel la nature n’est pas soumise à la domination de l’homme mais pensée dans une relation de coévolution féconde avec les activités humaines. Le territoire est alors pour nous un néo-écosystème dynamique, qui se comprend et qui se fabrique dans la longue durée ; un produit collectif, issu de rapports sociaux complexes, qui amènent à la construction d’un paysage, à des formes de savoirs et à des règles de reproduction.
    • L’échelle fondatrice est pour moi celle du local, sans laquelle on ne peut pas réorganiser et construire la société de la proximité, que l’on pense à André Gorz, à la notion de convivialité pour Illich, ou à celle de contact pour Françoise Choay). Ce n’est pas pour rien que Platon disait qu’une ville ne devait pas dépasser 5 000 habitants, il pensait au dimensionnement de la ville à partir du problème de sa gouvernance démocratique.
    • Réalisation avec les habitants, artistes et historiens locaux des cartes de communautés' qui mettent en valeur tout le savoir du territoire, tout ce que les habitants voient comme valeur d’existence du patrimoine territorial : les éléments symboliques, les activités humaines, la nature, les formes d’agriculture. Cette première étape de « conscience du lieu » est la condition pour que les habitants prennent conscience de leur propre patrimoine et des possibilités d’action de l’administration.

Déterminer ce qui fait ou non Local / Proximité[modifier]

On ne peut parler de territoires géopolitiques, topographiques, naturels, numériques… sans être aussi précis que possible par ex pour :

   Proches des pagi - Cf aussi Région Naturelle de France et Carte associée :  "Une région naturelle, ou pays traditionnel de France, est un territoire d'étendue souvent limitée (quelques dizaines de kilomètres) ayant des caractères physiques homogènes (géomorphologie, géologie, climat, sols, ressources en eau) associés à une occupation humaine également homogène (perception et gestion de terroirs spécifiques développant des paysages et une identité culturelle propres)"
  • Village, bourg, hameau, quartier, rue, place, terroir, vallon, bassin versant, partie littorale, montagneuse ?
  • Patrimoine grand ou petit, parcours touristique, de loisir ?
  • Numérique (civile, professionnelle) qui fondent des identités Locales, des relationnels, des histoires via les pratiques de géolocalisation, les mobilités, les enjeux, les collectifs…

Elargir, enrichir, valoriser l'horizon des Territoires de Proximité[modifier]

A l'heure du numérique et d'une société acentrée (sans centre dominant) et instable, il faut sortir des seuls référents institutionnels des collectivités territoriales.

  • En concurrence avec les territoires de l'internet, ces dernières devraient, pour se dépasser et conforter leur Re-Connaissance et utilité, s'inspirer de leurs pratiques en matière de : réseau ville d'art et d'histoire, réseau plages pavillon bleu, réseau villes et villages fleuris, réseau jumelée avec… pour déployer une multitude de réseaux plus significatifs de la proximité au quotidien par ex :
    • autour du petit patrimoine, des parcours éducatifs,
    • en référence au pays traditionnel, naturel, histoire, micro-région dont elles font partie…
  • Il faut renforcer la visibilité de la proximité en s'appuyant sur :
    • les aires de mobilité pour séniors, jeunes, actifs mais aussi selon activités sportives, ludiques, éducatives, circuits culturels, circuits santé…
    • les supports tissant les liens de proximité : monnaies locales, infrastructures (selon voiture, transports collectifs, vélos, marche piétons…) , réseaux numériques, réseaux éducatifs, et bientôt les drones…
    • la disponibilité Pour Tous : habitants, usagers quel que soient leurs handicaps ou difficultés.
    • les valeurs partagées : citoyenneté, solidarité, transparence, éthique…
    • le temps nécessaire pour rejoindre le cercle de proximité (physique ou numérique).
  • Les compétences locales (développement local, marketing territorial, savoirs thématiques - culture, musique, sports… - accompagnement entreprise) doivent sortir de la quête de financements en privilégiant et en se concentrant d'abord sur l'envie et l'énergie disponibles chez les habitants et usagers. Relire Local : Elus, Developpement, Transparence, Citoyenneté.
    • A méditer propos d'un élu : lorsque je veux faire quelque chose, je rassemble les bonnes volontés du village, je suggère quelques pistes… Ce qui en reste, c’est ce que les bonnes volontés se sont réparties en action, en travail…
    • C’est un élu animateur, pédagogue, impulseur et pas uniquement bâtisseur ou gestionnaire. Une ligne directrice que devrait largement suivre les fonctionnaires locaux pour donner pleine mesure à leurs compétences.

Valeurs de la Proximité[modifier]

A relire pour parcourir le sujet :

  • Approfondir pour des exemples : Solidarité - Partage d'une identité affirmée - Convivialité…

A suivre

Economie de la Proximité[modifier]

A relire pour parcourir le sujet :

Communautés de Proximité et Gouvernance[modifier]

  • Approfondir pour des exemples : Transition dans une société acentrée instable - Communautés d'habitants, d'usagers (territoire géophysiques ou espace nuémrique) autour de loisirs, convictions, engagements, usages (mobilité, expérience utilisateurs) - Maillage des compétences, des initiatives.