Création de Valeurs en Local / Proximité

De LocalVox_Wiki
Aller à : navigation, rechercher

La création de valeurs en Local / Proximité, concerne :


Valeurs en contexte numérique acentré[modifier]

NB : acentré : Le modèle de développement d’Internet est d’être totalement acentré. Il n’y a pas de centre, pas de partie plus importante ou par principe plus grosse que les autres, afin de rendre l’ensemble indestructible.

Du fait de l'absence de centre dominant, les initiatives de création de valeurs (économique, sociale, technologique, patrimoniale…) peuvent être plus aisément engagées, au plus près du quotidien des habitants et usagers des lieux; reflétant ainsi davantage leurs préoccupations. Par le maillage entre les initiatives, des dynamiques porteuses peuvent voir le jour pour contribuer au développement des territoires et des communautés associés.


Usages[modifier]

  • Les usages locaux et de proximité sont des facteurs d'innovation par expérimentation ou déploiement en bottom-up et d'amplification par maillage. Ils participent à une économie de la demande et à l'expérience utilisateur. Partir des usages, c'est aussi pouvoir s'abstraire de certaines pratiques individuelles ou collectives réductrices au vu des valeurs créées.

A parcourir par exemple pour s'en inspirer:

  • En milieu rural : Usages 2015-1018 - Recueils Thématiques
    • Autoconstructions et agriculture biodynamique
    • Techniques de l’autoconstruction à la tronçonneuse – outils et techniques pour construire une charpente en bois rond
    • Transformation à la ferme et technologies appropriées
    • Ergonomie à la ferme et technologies appropriées
    • Couverts végétaux et technologies appropriées
  • A voir aussi Quand les chercheurs se rebiffent contre les revues scientifiques : Soumis à la pression du fameux « publish or perish », les chercheurs sont évalués non seulement sur le nombre d'articles qu'ils publient, mais aussi en fonction de l'influence des journaux où paraissent leurs travaux après validation par leurs pairs… Certaines revues sont devenues la référence dans l'évaluation des chercheurs, mais des grands éditeurs sont accusés de monnayer trop cher leurs services… Dans le domaine de l'intelligence artificielle, la communauté scientifique se débrouille très bien sans passer par ces sociétés commerciales… Les sciences humaines et sociales (SHS) en dépendent aussi peu… L'enjeu est de taille : Les inégalités d'accès à l'information scientifique sont criantes. Selon ses moyens, on ne fait pas de la recherche avec les mêmes matériaux. Les initiatives ont fleuri autour de l'« open access ». Celui-ci représente désormais entre 15 et 25 % de la production scientifique mondiale… Cf «  l'appel de Jussieu», plaidoyer pour l'émergence de modèles alternatifs.
  • ou encore Bootstrapping : le système D appliqué aux start-up - Nombreux exemples présentés: Comment lancer sa start-up sans argent, ou presque ? Certains entrepreneurs ne peuvent pas ou ne veulent pas faire appel aux investisseurs. Place alors à la débrouille appelé dans le jargon start-up : « le bootstrapping »…
    • « Tester une idée ne coûte rien. Il ne faut pas penser qu'on a besoin d'argent pour commencer »
    • Compter sur ses propres ressources. L'argent des clients finance le développement de ces jeunes pousses.
    • Selon une enquête Insee, 29,1 % des créateurs d'entreprises au premier semestre 2014 ont lancé leur projet avec moins de 2.000 euros.
    • Ne pas solliciter d'investisseurs est un vrai choix. « Au lieu de pitcher et d'enchaîner les rendez-vous, on passe plus du temps à analyser son business. »
    • « Une entreprise bootstrappée saura tout de suite si elle est rentable ou non. »
    • Ce système D de la start-up « permet d'être plus créatif »
    • «Forcément, bootstrapper son entreprise demande plus de temps et plus d'effort. On fonctionne plus à la transpiration que sur l'inspiration !»
    • Cinq règles d'or du bootstrapper : Louer plutôt qu'acheter - Toujours négocier - Penser au troc - Autoformez-vous - Mettre vos proches à contribution.


Economie[modifier]

  • Echanges et modalités : par ex économie du circuit court avec réduction des intermédiaires. Commercialisation en direct via le net. Rôle des plates-formes numérique d'intermédiation.
  • Appréciation des objets, services échangés autour de l'usage et pas seulement de la propriété.
  • Utilisation ou non de monnaie, pratiques du troc, du don…
  • Lieux et rythme des échanges : des occasions de temps long et régulier. Marché local, ambulant, commerce sur temps contraint (type pause-déjeuner).
  • Valeurs sociales portées par chacun des acteurs concernés.
  • Implication des entreprises ayant des racines dans Leur Local…
  • Retour de valeurs envers les territoires d'accueil ou de référence.


Social[modifier]

  • Relations humaines et appréciation des personnes : moins anonyme que d’ordinaire et les solidarités s’y exercent.
  • Pratiques de solidarité.
  • Communautés et usages.
  • Modes de vie recherchés, disponibles, créés.


Environnement et Qualité de la Vie[modifier]

  • Certes l’environnement écologique…
  • Mais aussi l’environnement au cœur du territoire : économique, mobilité, technologique, patrimonial, social, politique, religieux…
  • Le tout associé aux habitudes, rythmes de proximité construit les modes de vie de chacun…


Les Communs de Proximité[modifier]


Les Voix du Local / Proximité[modifier]

  • Chacune et Chacun la sienne…
  • Maillage en réseau des porte-voix.
  • Exploiter au mieux les outils du net, les communautés civiles ou professionnelles mobilisables sur des sujets en interface avec Local / Proximité.
  • Privilégier des paroles sur du vécu (positif / négatif), tout en remettant le Local / Proximité en perspective autour d'une réussite collective des territoires.


Transition, Alliances et Création de Passerelles[modifier]

Le Local et la Proximité étant créateur de valeurs… il importe de mobiliser le plus grand nombre autour de l'essentiel - ce qui fait création de valeurs - sans dénaturer les lignes directrices, mais au contraire en les enrichissant de diversités.

  • Transition : il faut du temps, des étapes, des mots et raisonnements remis sur l'ouvrage pour en élargir la compréhension. La transition n'est pas œuvre de communication mais bien davantage de force de conviction, de respect mutuel, d'étapes.
  • Alliances : certaines convergences ou opportunités de faire un bout de chemin conjoint, peut aisément conduire à s'allier avec d'autres interlocuteurs dans la société civile, les secteurs public, associatif, privé…
  • Création de Passerelles :
    • Définition : Pont étroit, permanent ou provisoire, permettant le passage des piétons au-dessus d'une brèche, d'un cours d'eau, d'une voie de communication ou entre deux bâtiments. Passerelle métallique; passerelle branlante; passerelle de fortune; lancer une passerelle; une passerelle qui enjambe; qui se balance.
    • Enseignements : convenir de mots communs ou pour le moins bien compris de façon convergente… cerner les passerelles autour de relations humaines… Avancer sur quelques processus tests pour favoriser la confrontation respective aux réalités du Local / Proximité.


Conviction, Portage, Accompagnement[modifier]

La Création de Valeurs en Local / Proximité est probablement, dans la société numérique acentrée, le nouveau sésame pour la réussite des territoires comme des communautés concernées. Pour aller de l'avant, plusieurs répères :

  • transmettre la conviction, les prémisses, les bons exemples, les bonnes pratiques,
  • assurer selon besoin, le portage des projets révélant, s'appuyant sur des valeurs partagées,
  • accompagner les dynamiques de proximité engagées ou révélées.

Dans les faits, il serait bien d'avoir :

  • référentiel méthodologique : par ex début, montée en charge, fin, évaluation… en évoquant les tables citoyennes ou de communautés, l'importance du 1er mètre pour bien comprendre, arpenter, projeter le territoire,
  • référentiel de Valeurs à partager en particulier sur le retour social, économique, technologique, financier envers les territoires d'actions et les communautés concernées.
  • liste d'interlocuteurs "référents" (civils, associatifs, publics, privés)